Le CCFD – Terre Solidaire est la première ONG française de solidarité internationale et de développement qui intervient depuis 60 ans dans plus de 70 pays par l’intermédiaire d’associations partenaires locales travaillant sur des thématiques variées telles que l’agroécologie, l’éducation, l’appui aux personnes en difficulté, la formation, etc.

Son objectif ? Permettre à ses associations partenaires de devenir autonomes dans leurs actions en leur apportant un soutien financier et humain.

Pour cela, chaque année, la période de carême est stratégique pour la collecte de fonds de l’ONG. En 2022, elle a décidé de créer une webradio pour l’accompagner dans cette action.

Rencontre avec Noémie Marshall, Responsable du service Influence, Laurine Gatefait, Chargée de Communication Influence et Valérie Méret, journaliste chez Saooti, qui ont travaillé ensemble sur ce projet.

1. De manière générale, quels sont les objectifs du CCFD – Terre Solidaire ?

Nous avons des objectifs de sensibilisation, de plaidoyer, de mobilisation citoyenne et d’information sur la solidarité internationale.

En termes de communication, nous avons des enjeux autour de la notoriété de l’association, faire connaitre nos actions ici et là-bas pour inviter les personnes intéressées par nos thématiques à s’engager auprès de nous. Notre stratégie éditoriale tend à répondre à ces objectifs.

 

 2. Quels sont les temps forts de l’année ?

Nous avons plusieurs temps forts. C’est à l’occasion de notre campagne de carême que nous avons travaillé avec Saooti pour créer une webradio placée sous le signe de la souveraineté alimentaire. Ce sujet, très large, inclut plusieurs enjeux comme la justice climatique et l’autonomie des agriculteurs. Chaque année, cette période marque une campagne de collecte très importante pour nous et se déroule traditionnellement en Février-Mars.

Nous avons, évidemment, d’autres temps forts sur des thématiques que nous défendons régulièrement comme la justice climatique, la justice économique, la souveraineté alimentaire pour lesquelles nous avons des campagnes de communication dédiées.

De manière moins récurrente, nous opérons d’autres types d’actions comme la prochaine campagne de notoriété en octobre 2022 pour laquelle nous lançons un spot publicitaire télé, des spots radio, divers contenus valorisant l’histoire de nos partenaires de différents pays dans lesquels nous intervenons pour incarner nos différentes problématiques

3. Pourquoi créer une webradio? Comment a-t-elle trouvé une place légitime au cœur de cette campagne de communication ?

 

L’audio digital faisait déjà partie de notre ligne éditoriale avant de créer la webradio. Cela a été notamment renforcé par la crise sanitaire et les différents confinements. L’audio nous permet, en effet, de toucher des auditeurs à des temps différents. Une lecture demande peut-être plus de concentration alors que l’audio se consomme quelle que soit l’activité. C’est un réel média d’accompagnement. Cela nous permet ainsi d’élargir notre audience.

Nous avions une grande habitude de l’écrit avec des dossiers, des articles assez longs. Et finalement, ils étaient peu lus et sur des temps courts. C’est alors que l’audio digital a pris tout son sens.

C’est aussi une manière d’aller chercher nos cibles avec plus d’émotion, on transmet des choses différentes avec la voix. Et c’est très important pour nous, car nous sommes là aussi pour incarner l’histoire et la vie de nos partenaires en racontant et même parfois en dénonçant ce qu’il se passe dans les pays.

 

4. Pourquoi avoir choisi de créer une webradio avec des émissions en live ?

 

L’idée était de regrouper différentes approches au même endroit au même moment en créant un rendez-vous afin d’événementialiser notre campagne et pouvoir alimenter notre communauté sur le digital.

Ce que nous avons apprécié dans le live, contrairement aux podcasts que nous réalisons déjà, était de pouvoir réunir les différents acteurs de différentes zones géographiques et de favoriser l’échange en direct. Malgré la différence de territoire et de situation, les problématiques étaient assez semblables.

 

5. Valérie, journaliste Saooti Creative. En quoi as-tu trouvé intéressant de travailler pour le CCFD – Terre Solidaire ?

 

Le fait d’aborder des thèmes au cœur des problématiques actuelles comme l’écologie intégrale, la sécurité alimentaire, la flambée des prix agricoles et alimentaires. Ce sont des sujets qui concernent une majeure partie des pays de l’hémisphère sud. Se renseigner, connaître et comprendre les problématiques, identifier les bons acteurs et analyser les conséquences mondiales sur nos vies est, aujourd’hui, essentiel et vital. J’ai réellement apprécié valoriser tous ces sujets au travers des qualités intrinsèques de l’audio.

 

6. Valérie, journaliste Saooti Creative. Comment as-tu travaillé pour respecter l’univers éditorial ?

 

Du fait de la spécificité des sujets, il était nécessaire de bien comprendre les problématiques du comité. Nous avons ainsi eu beaucoup de discussions et de préparation en amont. Préparer ce genre d’émission, c’est avoir la bonne documentation, le bon wording, les bonnes données statistiques pour préparer des scripts au plus proche des volontés du client.

Et puis, pour donner corps aux émissions, à chacune d’entre elles, il y avait trois à quatre intervenants externes sélectionnés par Laurine. Souvent des chargés de plaidoyer, des chargés de mission et des partenaires afin de présenter des expertises et des approches différentes. Les émissions étant en live, il était nécessaire aussi de bien préparer leur prise de parole pour que ce soit le plus fluide possible à l’antenne.

 

7. Comment Saooti vous a accompagné dans ce temps fort ?

Nous avons beaucoup apprécié tout l’accompagnement. Nous avons simplement fourni les thématiques et le nom des intervenants pour que Saooti Creative puisse réaliser les scripts. Cela était très confortable pour nous, notamment aussi sur les aspects techniques lors des lives. L’équipe s’est beaucoup adaptée à nos contraintes et à nos demandes. Nous sommes ravies d’avoir créé une webradio, qui plus est personnalisée à notre charte graphique. Nous étions clairement dans l’univers de la marque CCFD -Terre Solidaire. C’était au-dessus de nos attentes, c’est donc une belle réussite 😊.

 

8. Globalement, quelles étaient vos attentes en créant une webradio?

 

Proposer du flux audio est, selon nous, une bonne manière d’aller chercher du public différent par rapport à nos cibles de communication habituelles. C’est aussi une bonne manière d’événementialiser une campagne de communication puisqu’il s’agit d’une écoute en direct.

Le fait est que nous avons été agréablement surprises par les audiences et aussi par la qualité des lives. Nous ne doutions pas de la pertinence de nos intervenants mais il est difficile de se projeter tant que nous ne l’avons pas fait. Le travail éditorial réalisé par Valérie a été parfaitement mené. Cela nous a permis de monter en gamme par rapport à certaines choses plus artisanales que nous faisions auparavant.

Podcast

Et si on terminait cette Success Story en podcast ? Ecoutez le dernier « La Cerise sur les ondes« 🍒 avec nos deux invités Noémie et Laurine, puis Valérie Meret.

Une newsletter par mois pour vous informer sur le marché de l’audio digital.

Juste ce qu’il faut savoir pour prendre vos décisions.

Votre e-mail, avec votre consentement, est utilisé par la société Saooti pour recevoir les newsletters sélectionnées.

En savoir plus

Articles recommandés

Développer sa marque employeur_groupama

Comment développer sa marque employeur

Avril 27, 2022 I Success Story

Développer sa marque employeur ? Si le podcast le permettait ? Réponse avec Rozenn Alain, Chargée de communication externe au sein de Groupama Loire.

podcast_contenus de marque

Les 5 raisons d’intégrer le podcast à vos contenus de marque

Mai 25, 2022 I Actualités

Les marques s’y intéressent de plus en plus, conscientes que ce format en vogue leur permet de compléter leur stratégie de communication et s’adresser autrement à leur cible.

Share This